Soufiane DAKKI

Soufiane Dakki n’a que six ans lorsqu’il découvre la guitare. Il l’apprivoise avec passion au conservatoire de Rabat, dans la classe d’Abdellah Bouyaha. Cet apprentissage – qui lui permettra de jouer avec l’Orchestre Philharmonique du Maroc en 2006 – ne l’empêche pas de participer également à des projets moins classiques, comme un groupe de rock dans lequel sa guitare s’électrise. Il s’intéresse très tôt à des répertoires variés, notamment le chaabi algérien et la musique arabo-andalouse, qui s’inscrivent rapidement parmi ses principales sources d’inspiration. C’est donc naturellement qu’en parallèle de la guitare, il s’initie au oud et à la mandole.
En 2010, Soufiane Dakki quitte les rives de l’Atlantique marocain pour s’installer à Paris, où il suit le Cycle spécialisé du conservatoire de Cachan et obtient un master en Musicologie. Il nourrit sa curiosité musicale en récoltant des sons au gré de ses voyages, avec un amour particulier pour l’Amérique latine et l’Europe méditerranéenne. Il ajoute à son arc la pratique du ukulele ou encore du charango... Il pince toutes les cordes, grâce auxquelles il tisse des liens entre les répertoires et les territoires. Mais Soufiane Dakki n’a pas la musique que dans les doigts. Elle s’anime aussi lorsqu’il souffle des maqams au ney, des airs andins à la quena.
Privilégiant les initiatives qui invitent au partage et au mélange, Soufiane mène sa vie de musicien au rythme emballé des musiques du monde – avec son bagage classique qu’il transporte toujours avec lui. Il multiplie les projets et se produit régulièrement sur les principales scènes parisiennes dédiées aux musiques traditionnelles. En 2015, il participe à la création du groupe Zazlooz, avec qui il a déjà effectué deux enregistrements et de nombreux concerts en France et à l’étranger. Aussi à l’aise dans l’arrangement que dans la composition, Soufiane Dakki élabore des univers et sait s’entourer des musiciens qui pourront l’accompagner dans ses aventures musicales.